Does Money Buy Happiness

by m_bordel on Décembre 11, 2017 - 6:08pm

Plusieurs personnes, la notion du bonheur est directement lié à un possesion, qu’elle soit matérielle ou émotionnelle. La société d’aujourd’hui est énormément basée sur nos revenus au lieu de se basée sur les avoirs non monétaire d’une personne. La famille, les amis, les enseignants, bref, tout ce qui a un impact positif sur notre vie, construit notre seuil de bonheur. Ce seuil est différent pour chaque personne, mais le fait d’avoir beaucoup d’argent ne garantie pas le bonheur de cet individu. Est-ce l’argent fait le bonheur? Pour moi, le principe de bonheur ne se rattache pas du tout à l’argent. Une personne des plus défavorisées peut être beaucoup plus heureuse que l’individu qui fait des millions par années. Plusieurs études confirment la thèse selon laquelle l’argent ne fait pas le bonheur, mais elle comble plutôt certains besoins matériels.

D’abord, une étude a démontré que toutes les circonstances de notre vie, incluant l’aspect financier, ont un impact minimal sur notre bien-être. Ce qui préoccupe notre bonne humeur serait plutôt notre attitude face aux situations que nous traversons. Avec des pensées positives, il est possible de passer à travers plusieurs situations d’adversité que nous pouvons rencontrer. Je crois qu’effectivement, l’argent n’est pas au cœur de notre bien-être, mais que c’est plutôt comment nous décidons de voir les choses qui nous entourent et comment nous décidons de les affronter qui affectent notre bonne humeur. Se concentrer sur les efforts individuels à fournir pour améliorer son bien-être et non sur les circonstances aidant à atteindre ce niveau de bien-être ne peut être que gratifiant pour l’individu.

Ensuite, un sondage a été effectué auprès de plusieurs personnes, leur demandant de noter sur une échelle de 1 à 7, leur niveau de bien-être. L’étude a démontré que les multimillionnaires américains ont donné une note moyenne de 5,8 contrairement aux personnes défavorisées qui ont donné une note moyenne de 2,9. Ceci peut vouloir dire que l’argent fait effectivement le bonheur, mais, tout comme les multimillionnaires, un groupe d’Inuit, ne menant pas du tout une vie luxueuse, a aussi qualifié noté son niveau de bien-être à 5,8. On peut comprendre que les possessions matérielles n’ont rien à voir avec notre bonheur. Les différences entre les trois groupes peuvent être expliquées par le fait que les personnes défavorisées ne réussissent pas à combler leurs besoins essentiels qui garantissent un certain niveau de bonheur. En ce qui concerne les multimillionnaires, leur niveau de bonheur est semblable à celui des Inuits puisque leurs biens matériels leur procure un sentiment de luxe et non de sécurité tant qu’à leur situation sociale. Les Inuits, tant qu’à eux, ont se niveau de bonheur, car leurs cultures ne véhiculent pas le besoin de luxe. Tout dépend de notre attitude face aux situations qui nous sont présentées. La présence de nos proches et d’une pensée positive aident certainement au sentiment de bien-être d’une personne. Je crois que plus nous possédons de biens matériels, plus nous en voulons, et c’est cette dépendance qui peut nuire à notre bien-être

Par ailleurs, de nombreux scientifiques affirment que la présence de la famille et des amis est le plus important pour garantir un certain niveau de bien-être. L’acquisition de biens matériels ne permet pas à une personne d’atteindre le même niveau de bonheur. Une étude réalisée a démontré, en observant plus de 1,5 million de mots, que les termes se rattachant à la famille et l’utilisation de pronoms personnels étaient plus fréquemment retrouvés en présence du mot bonheur. En opposition, les termes électroniques ou à connotation financière étaient très rarement en lien avec le mot bonheur. Je trouve que ceci démontre bien que les possessions matérielles et les relations sociales sont deux aspects complètement différents et qui ne peuvent menés équitablement à un niveau satisfaisant de bien-être. Pour ma part, les cellulaires et l’argent, oui sont important, mais ne garantisse pas mon bonheur. Ce n’est pas parce que j’ai plus d’argent qu’un autre que je suis nécessairement plus heureuse. Une énorme quantité de facteurs peuvent entrés en jeu dans mon niveau de bien-être, et principalement, mes relations avec mes proches.

En terminant, les notions de bonheur et d’argent sont pour certains individus directement liés, pour d’autres, aucune corrélation entre ces deux aspects n’existe. Plusieurs études démontrent aue l’argent n’achète pas le bonheur. Ce sont plutôt les relations sociales qui garantissent le bien-être d’une personne et j’en suis totalement d’accord.

 

Sources :

  1. MAIL ONLINE, Money doesn’t by happiness. How friends, family, flashy possessions bring true contentment. http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2449513/Money-DOESNT-buy-happiness-How-friends-family--flashy-possessions--bring-true-contentment.html (consulté le 4 décembre 2017)
  2. SHARON BEGLEY, Why Money Doesn’t Buy Happiness, http://www.sharonlbegley.com/money-happiness (consulté le 4 décembre 2017)
  3. THE GUARDIAN, Money can't buy happiness? That's just wishful thinking, https://www.theguardian.com/commentisfree/2016/may/17/money-cant-buy-happiness-wishful-thinking (Consulté le 4 décembre 2017)