Fidélité d’un Homme Sans Cœur

by KING on October 27, 2017 - 2:15pm

Ce texte fictif est pour but d'illustrer la citation suivante: « Fidélité, c'est la seule chose qui manque à l'homme pour se nommer parfait.» - Henri-Frédéric Amiel.

 

C’était une longue journée pluvieuse, surpris, Vitaly reçoit un appel du grand « capo » de la mafia, Giovanni, lui disant qu’il a un contrat pour lui. Vitaly un homme âgé de 31 ans, le meilleur assassin, connu pour être « l’homme qui n’a jamais manqué sa cible » c’était une mission qui exige quelqu’un de son calibre pour compléter. La protection de sa fille Alessandra, de 20 ans est le centre de sa mission, mais il y a des personnes qui sont à sa recherche et c’est à Vitaly pour lui sauver.

Sans hésitation Vitaly accepte cette offre, « ça fait un bout que je n’ai pas vu quelques crânes éclater ». Vitaly rencontre Alessandra au manoir secret de Giovanni, et a premier coup d’œil il se dit « wow elle est de toute beauté ». Après la rencontre il la ramène chez lui pour sa protection, mais elle n’aime pas cette idée et lui demande constamment de sortir, « arrête Vitaly, je suis assez grande pour prendre soin de moi-même » Vitaly répond « écoute Alessandra je sais que tu es assez grande pour prendre soin de toi-même, mais, ton père m’a confié avec la responsabilité de ta protection et c’est mon obligation de respecte ses demandes ». Alessandra, quitte furieusement et Vitaly lui laisse se calmer pendant qu’il cuisine le souper, tout à coup quelqu’un sonne à la porte. Vitaly très confus prépare son fusil, mets son silencieux et le cache dans son long manteau noir, il ainsi ouvre la porte et soudainement il y a 3 hommes devant sa porte et une bagarre commence. Son appartement est complètement détruit, les miroirs, les peintures, le vase, un homme est allé à travers la table l’autre sa tête est dans le mur et le dernier, en faite, il n’est pas vraiment le dernier, plutôt come le premier à tomber, avec une balle dans la tête. Un peu plus tard, Alessandra rentre et dit « qu’est-ce qui s’est passé ici, je pars pour 15 min et déjà un désordre, maintenant qui est-ce qui n’est pas capable de s’occuper de lui-même? »

Vitaly tout de suite réagit à la situation et sans question décide de partir. « Pourquoi quittions-nous, je pensai que tu as dit qu’on doit rester dans l’appartement, et qu’est-ce qui s’est arrivé lorsque j’étais partie » dit-elle, il répond « j’expliquerai dans l’auto ». Les deux rentrent dans la Mercedes C63 AMG et débute à parler, Vitaly lui explique ce qui s’est arrivé chez lui et elle est en état de choc. Vitaly lui demande quelque chose de très important qu’il a réalisé pourquoi c’est hommes sont après elle, « pourquoi qu’ils sont après toi et pas ton frère ». « Depuis un jeune âge mon père m’a toujours vue comme la personne qui va lui remplacer, et en grandissant ça devient de plus en plus révélant, car mon grand frère a toujours été le type de prendre rien au sérieux et veux juste s’amuser, il veut seulement faire de la Drug et rien d’autre avec sa vie ». Le moment Vitaly allait répondre, ils se font frapper par un camion de toute vitesse. Vitaly peu endommage, sort de l’auto et voit du côté du passager, 4 personnes qui s’approchent. Il décide de sortir Alessandra de son écart et attend patiemment pour qu’ils sortent leur tête, 3 personnes se disposent dans l’angle parfait pour Vitaly et les tues toutes. Pourtant il réfléchit et se pose la question, « je m’en rappelle en voir 4 » il se retourne et aperçoit le dernier vise à sa cible, Alessandra.

Vitaly saute devant et prend le coup pour elle, « je suis sûre que tu vas faire un bon travail quand tu prends sa place » sont ses derniers mots. Il reste 2 personnes, Alessandra et la 4e personne, un avec un fusil et l’autre ses poings. Pow! La 4e personne tombe sur elle avec un trou dans la tête, « mais comment est-ce possible » dit-elle, Giovanni à la rescousse.

Giovanni la ramène chez eux et le lendemain lui dit, « Aless, j’ai une surprise pour toi » il rentre dans une chambre avec plein de lits d’hôpital et le dernier au fond se trouve, Vitaly, « ça fait longtemps, est-ce que je t’ai manqué ».

 

 

About the author

Je suis un élève du cégep centennial dans le programme de commerce.
En passant mon nom est Alessio Soldera.