catégorie 5

by claire on September 14, 2017 - 2:20pm

Catégorie 5

 

            Notre terre soufre de grosse transformation causer par mère nature qui peut complètement détruire des maisons, des logements, des municipalités, des villes voir même des états complets. Comment peut-on se préparer pour ce genre de désastre? L’ouragan Irma à commencer mardi le 5 septembre et à frapper les îles des Caraïbes en premiers. Dans les prochains paragraphes, je vais développer pour laquelle ces endroits ont été si durement affecter et ce qu’ils auraient pu faire pour diminuer les effets dévastateurs de ce séisme.

 

L’ouragan Irma de catégorie 5 qui est considérer comme étant le plus fort documenté jusqu’à présent sur l’échelle de Saffir-Simpson, a frappé les caraïbes avec des vents allant jusqu’à 300km/h. Dans la plupart des iles des caraïbes, la construction des bâtiments n’est pas toujours des plus sécuritaire donc avec l’arrivée de vents de plus de 120km/h, la plupart des toits des habitations non pas été capable de prendre la force de ces bourrasques hors de l’ordinaire. Une fois les toits tombé, les mures ne tardent pas à suivre…De plus, une ile comme Porto Rico qui a subi de grandes destructions se retrouve sans électricité et l’on parle de six mois d’attente avant de pouvoirs raccorder la grille. Les iles comme Cuba, la République Dominicaine et l’Haïti s’ont tellement en pauvreté que s’est presque rendu au point que ça va être impossible pour réparer les dommages de se affreux séisme. 

 

            Puisqu’un ouragan est hors de notre contrôle, un sinistre de la puissance hors de l’ordinaire que l’on a vu avec Irma aurait pu être diminuer si des mesures avaient été prisent pour protéger les infrastructures. Malheureusement, ces communautés n’ont pas le pouvoir, les outils tels comme les grandes corporations comme « home dépôt » pour fournir le matériel naissaisaire a protéger leur bâtiment. Lorsque la tempête a frappé, les villageois n’avaient pu faire aucune protection, il était trop tard. D’autre part, des endroits comme la Floride on eut 36h pour se préparer, couvrir les fenêtres, faire les provisions et voir même évacuer. De là la différence entre un pays du tiers monde et une des nations les plus riches.

 

            En conclusion, mère nature ne fait aucune différence entre les riches et les pauvres. Elle frappe où elle veut, mais les répercussions son très extrêmes pour ceux qui n’ont pas le pouvoir de protéger et de reconstruire leurs habitations, leurs villes, leurs iles. Ma question pour vous est la suivante : est-ce possible de mètre de coter nos priorités et venir en aide au nation moins fortuné? Après avoir lu tous ces articles je me questionne à savoir si on aurait pu faire plus pour ces petites iles?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie

Ouragan Irma. (n.d.). Septembre 07, 2017, http://www.tvanouvelles.ca/dossiers/ouraganirma

 

QMI, A. (n.d.). Ouragan Irma: au tour de Cuba d'être évacué par les touristes. Septembre 07, 2017, http://www.journaldemontreal.com/2017/09/06/ouragan-irma-au-tour-de-cuba-detre-evacue-par-les-touristes

 

Passé en catégorie 4, l'ouragan «Irma» menace les Caraïbes et la Floride. (n.d.). Septembre 07, 2017, http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/507222/les-caraibes-se-preparent-a-l-arrivee-de-l-ouragan-irma

 

ICI.Radio-Canada.ca, Z. I. (n.d.). Irma ravage les îles des Caraïbes les unes après les autres | Après l'ouragan Harvey, Irma. September 08, 2017, from http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1054546/ouragan-irma-antilles-saint-martin-antigua-barbuda-saint-barthelemy-devastation

About the author

je suis une élève du Cégep Centennale